logo-GK-prod

Radio Punk : Danzeremo e canteremo con Luna Roja dei Goulamas’K

31 mai 2021 | Chroniks Luna Roja | 0 commentaires

Un article paru sur le site italien Radio Punk.

Pour lire dans le texte, c’est par ici :

Danzeremo e canteremo con Luna Roja dei Goulamas’K

Torneremo a cantare e danzare sotto la Luna Rossa dei Goulamas’K

 

Sinon, voici la traduction :

Avec «Luna Roja» les Goulamas’K lancent un rite propitiatoire plein de lutte et d’espoir

La lune rouge est un phénomène astronomique normal. Mais la suggestion populaire, à différentes périodes et latitudes, a attribué à notre satellite, qui a soudainement pris la couleur du sang, des significations symboliques de temps en temps négatives ou positives. D’une part, des présages de malheur. D’autre part, une phase de renouveau spirituel grâce à la puissance de l’imagination .

Normalement, il y a douze mois lunaires chaque année . Mais, comme l’année lunaire est plus courte que l’année solaire, la différence de jours s’accumule pour former, toutes les quelques années, un mois extra lunaire: la treizième lune, autre événement absolument normal mais traditionnellement associé à des moments de crise émotionnelle profonde. 2020 a été une année avec treize lunes, et en 2020 le septième album de Goulamas’K a été conçu .

Le groupe , intimement lié aux traditions populaires, met en scène depuis plusieurs années d’admirables exemples de contamination entre la musique moderne et ancienne , le punk et la musique populaire, l’idiome national français et les langues dites minoritaires comme l’occitan et le catalan. Renouant avec ces traditions, il a voulu titrer l’album « Luna Roja » , pour ajouter symboliquement une quatorzième lune à 2020, une lune qui apporte un dépassement de la crise profonde qui afflige l’humanité et un espoir de renaissance.

«Luna Roja» a été présentée le 26 mars lors d’une très longue diffusion en direct. Dans une première partie, le groupe a illustré le nouveau line-up et a répondu aux questions des journalistes présents et des utilisateurs connectés. Dans la seconde partie, il a interprété en direct les chansons du nouvel album en alternance avec quelques classiques. Soyons clairs, comme l’a également déclaré le groupe lui-même, une diffusion en direct n’est qu’un repli temporaire et ne peut jamais remplacer un vrai concert live. Mais dans ce petit goût, le leader charismatique et tous les musiciens ont donné une belle preuve de capacité technique et de charge émotionnelle et nous ont certainement encouragés à écouter l’album en attendant de les revoir au plus vite dans une vraie dimension live.

Mais passons à l’album, composé de 9 chansons chantées en français, occitan et catalan . Difficile de choisir un titre favori car ils sont tous intrinsèquement liés les uns aux autres et constituent un continuum homogène.

Avec «Luna Roja» les Goulamas’K lancent un véritable rite propitiatoire, plein de lutte et d’espoir . Un rituel magique qui a ses racines dans la nuit des temps. Un rite alchimique qui mêle passé et présent, synthés et instruments traditionnels tels que gralla, bouzouki et sac de gemecs. Un rituel hypnotique composé de danses pieds nus autour du feu, de câlins charnels et de rythmes sensuels. Les rythmes frénétiques et obsessionnels d’un ska-punk sanguin intimement liés à la musique populaire de ce carrefour de cultures qu’est l’Occitanie.

Dans les paroles, empreintes comme d’habitude de «colère et poésie» , pour citer le titre d’un précédent album de Goulamas’K, les objectifs de ce rite sont reconnus.

D’une part, jeter une malédiction sur les principaux coupables du malheur humain : l’argent, le capitalisme et la corruption, les religions et leurs partisans qui sèment la division et la haine, l’impérialisme militaire, économique et culturel des États-Unis. À cette fin, l’esprit du grand leader apache Geronimo et sa prophétie , qui voit la destruction de l’Amérique en raison de sa propre soif de pouvoir, est évoqué .

D’autre part, créer un sortilège qui donne aux hommes et aux femmes la joie de vivre et l’envie de se battre , et leur redonne la force de rêver d’un monde meilleur. Un monde où vous pouvez retourner voyager, chanter, danser, vous aimer. « Si nous voulons nous pouvons danser, si nous voulons nous pouvons chanter, nous chanterons et danserons sous la Lune Rouge .  » Bientôt je l’espère…

Les prochaines dates :
Date Ville Salle
18/09/21 La Fanfare des Goulamas La Force 24 Festival Occitan
Heure: 12:00. Restrictions d’âge: Tous publics.
 

Pin It on Pinterest